Foot - AUS (F) - Alen Stajcic, ex-sélectionneur de l'équipe féminine, pourrait attaquer la Fédération australienne après son licenciement

0 تعليق 0 ارسل طباعة تبليغ حذف

Alen Stajcic. (A. Martin/L'Équipe)

La pilule a du mal à passer. Limogé le 19 janvier, l'ancien sélectionneur de l'équipe d'Australie féminine, Alen Stajcic, a tenu une conférence de presse, ce lundi à Sydney. Le technicien (45 ans), qui était en place depuis 2014, estime cette décision injustifiée et a demandé l'ouverture d'une enquête indépendante au sein de la Fédération australienne (FFA). Selon lui, sa réputation est ternie.

« Je suis ici pour laver mon nom, après 20 ans passés à entraîner. En 20 ans, je n'ai jamais eu de problème avec la culture d'une équipe que j'ai entraînée, sans parler des Matildas », a-t-il déclaré en référence au surnom donné aux Australiennes. Car tout le problème est là. La FFA a pris cette décision à la suite d'une enquête interne menée auprès des joueuses, ainsi que d'un examen supplémentaire effectué par un groupe de défense des droits des femmes, Our Watch.

Après avoir mené la sélection jusqu'en quarts de finale de la Coupe du monde 2015, Stajcic l'avait conduit également en quarts des Jeux Olympiques de Rio l'année suivante. Son parcours parle pour lui, a-t-il laissé entendre. C'est la raison pour laquelle l'entraîneur a affirmé se réserver le droit de mener une action en justice pour obtenir réparation. Dans la foulée, la FFA a réagi en s'estimant « en désaccord avec beaucoup de ses affirmations » et en confortant son choix de se séparer de lui.

المصدر: أهم الأخبار - شاهد الاقتصاد

إخترنا لك

أخبار ذات صلة

0 تعليق